ALPHILISTE

Univers Rp Médiéval Fantastique, Bienvenue Nouvelle âme ~
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Akai Fuhei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akai Fuhei

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 10/02/2017

MessageSujet: Akai Fuhei    Sam 11 Fév - 23:45




     

     
Akai Fuhei
Qui suis-je ?

nom prénom Akai Fuhei
race Humaine
âge de votre perso 19 ans
orientation sexuelle Hétéro
célibataire, marié, en cours de divorce... Célibataire
Métier ou élève Vagabonde
Un pouvoir supplémentaire ? Elémentaire de feu

     

     


     Une description physique et mentale

   

   
Akai est une jeune femme possédant une corpulence normale et une taille plutôt petite, seulement un mètre soixante-sept avec une croissance terminée. La demoiselle a donc une morphologie des plus banales quoi qu'avec des formes peu développées. Elle possède un teint coloré tout aussi banal ainsi que des traits fins que l'on attribue aux femmes. Pourvue d'une chevelure blonde comme le blé et courte, elle la laisse souvent en bataille, au vent, se contentant simplement d'en attacher l'arrière avec un petit ruban noir. Ses yeux possèdent eux aussi cette couleur jaune, un jaune perçant allant parfaitement avec ses petites pupilles et lui donnant un air bestial. Bien que vous ne la sûrement pas, Akai a une cicatrice assez imposante près du flanc droit qu'elle cache avec des bandages, elle est plus  "fragile" à cet endroit.
Au niveau vestimentaire la jeune femme à tout d'un samouraï au féminin, vêtue de kimonos très variés allant des courts au longs kimonos traînant jusqu'au sol, elle a tendance à porter plutôt du blanc quoi qu'aussi du rose en de rares occasions. Elle porte toujours une écharpe noire et ne semble pas vouloir la lâcher. Privilégiant des kimonos courts afin de pouvoir se mouvoir facilement, elle les porte avec de longues bottes noires ainsi que des gantelets noirs sur les avants-bras. Bien entendu Akai possède un katana, après tout c'est indispensable pour un samouraï. Elle est toujours accompagnée de son élémentaire de feu qu'elle a appelé Zeth, il a une forme à peu près humaine assez instable sous forme de flammes.

Akai est du genre calme et posé, la force tranquille, c'est le mot parfait pour la qualifier, mais contrairement à ce que l'on pourrait penser elle a ce petit grain de folie qui la rend un peu différente. En effet elle peut avoir tendance à plus oser qu'une personne vraiment calme, elle n'irait pas jusqu'à foncer vers une mort certaine (quoi que) mais elle aime l'adversité et la difficulté alors les choses qui s'en approchent ne l'effraie pas. La jeune femme n'est pas belliqueuse, loin de là, mais elle aime les combats et la confrontation, après tout elle a grandit dans cet univers. Venant d'une ville avec un profond racisme envers les races non-humaines, Akai ne porte pas ceux qu'elle qualifie de "vils créatures" dans son coeur, vous l'aurez bien compris cependant contrairement à la plupart des humains on ne peut pas non plus appeler cela de la haine et puis ils lui rapporte de l'argent, elle est mercenaire pour les humains et n'arrête que des monstres. Elle apprend d'ailleurs de plus en plus à les comprendre et à les écouter depuis qu'elle a fait la rencontre d'une démone très particulière pour elle, mais cela reste encore assez difficile.
Bien que peu bavarde aux premiers abords, la demoiselle apprécie la compagnie et est assez sociable quoi qu'elle peut rapidement se montrer cassante et froide si elle ne vous trouve pas à son goût. Même si elle a tendance à se battre seulement avec des katanas Akai excelle dans le tir à l'arc et dans le maniement des lances. La jeune femme est très attentive au besoin des autres et est toujours dans l'optique d'aider ceux dans le besoin, sauf les monstres, elle a énormément de mal à faire confiance à ces gens alors les aider, pas de si tôt. Elle a horreur des injustices, elle a ce petit héroïque qui la pousse vers les actions de vertus, même si elle voyait un monstre dans une situation horrible elle aurait tendance à le protéger. Akai aime beaucoup voyager et découvrir de nouveaux horizons, elle aime apprendre de nouvelles choses, se cultiver. Elle a horreur des attaques discrètes et toutes autres sortes de tactiques semblables à celles des ninjas qu'elle juge aberrantes.


     


     Une vie, Une Histoire

Mon histoire hein.. Très bien.
Je suis née dans la ville de Necti, une ville extrêmement raciste envers les monstres et entre nous, il y a de quoi au vu de leurs irruptions intempestives. Mon père était un chasseur de monstres dans une guilde tandis que ma mère beaucoup plus calme et posée était simplement femme au foyer, elle s'occupait de moi avec beaucoup d'attention. Elle avait aussi tendance à dire que les monstres n'étaient pas si mauvais et qu'ils fallait cohabiter avec eux mais dans une ville comme la notre ces mots sonnaient toujours comme une mauvaise blague. Mon père faisait toujours mine de ne pas l'entendre. Dès ma plus tendre enfance je fus plongée dans cette culture raciste, mon père m'emmenait très souvent à sa guilde en me racontant tous ses exploits à lui et à ses compagnons, j'ai toujours été impressionnée et j'ai toujours voulu le suivre. Il m'apprit à me battre dès que je le pus, j'ai toujours pensé qu'il avait voulu un garçon pour poursuivre sa voie comme on peut le voir à mon prénom, Akai, pas très féminin, mais que finalement il n'a pas été tellement déçu de m'avoir, je l'ai toujours écouté et suivi avec énormément de respect en comptant moi-même suivre ses ambitions. Ma mère n'était pas vraiment pour mais en me voyant heureuse cela la soulageait, après tout ma mère était assez faible physiquement alors elle voyait les combats comme des choses de tellement dangereuses et surdimensionnées pour sa petit fille. Moi j'aimais vivre ainsi, d'un côté je comptais suivre mon père mais de l'autre les paroles de ma mère ne passaient pas dans l'oreille d'un sourd, je les écoutais et elles me poussaient à vouloir rendre le monde meilleur. C'était un peu tout ou rien avec moi, soit je voulais les éradiquer, soit les sauver et les aider. Cependant un passage de ma vie changea radicalement ma vie. J'avais aux alentours de 9 ans et mon père m'avait amenée avec lui dans sa guilde comme il en avait l'habitude, il allait partir en mission et ce jour-là je l'avais tellement supplié de l'accompagner qu'il avait finit par accepter mais plus tard j'ai regretté tout cela.

Une mission dans une forêt, tout ce qu'il y a de plus banal jusque-là. Toute la troupe était groupée et tout ce beau monde était presque inconscient du danger les menaçant, mais il était là, tapis dans l'ombre. Une brusque attaque surprise en surnombre alors que nous ne nous y attendions pas, l'excès de confiance, un défaut humain qui allait causer notre perte. Nous avions à peine eut le temps d'envoyer un appel à l'aide, après cela le massacre commença. C'était des démons qui cherchaient seulement et tout bonnement à anéantir l'ennemi, nous. Sous mes yeux je vis nos compagnons tomber uns à uns puis mon père ce qui me frappa le plus. Il avait été massacré comme les autres mais je ne pouvais l'abandonner, je m'élançais alors vers lui mais en à peine deux foulées je fus complètement stoppée net et envoyée violemment en direction d'un tronc d'arbre que mon dos percuta. Les quelques secondes qu'il me fallut pour reprendre mes esprits furent visiblement trop longues, l'un des démons était devant moi. Il sembla en être le chef car tous étaient devenu calme, un calme oppressant et non rassurant, non, ça n'était pas fini. Il était extrêmement pâle et surplombait de toute sa hauteur la pauvre petite humaine que j'étais alors que des larmes commençaient à perler mes joues, des reniflements que je tentais tant bien que mal de retenir s'échappaient. J'avais peur.

- Une gosse ? Les humains n'ont donc aucune pitié ? Et elle pleure en plus, je déteste les mioches en général alors les petits humains... Bon..



Il semblait tellement détendu, il s'éloigna de moi mais tous les démons étaient encore présents, j'étais parvenue à cesser mes reniflements mais ma respiration était encore quelques peu saccadée. Il renifla l'air quelques instants avant de s'approcher du corps de mon père, l'envoyant plus loin d'un coup de pied. L'envie de bouger me démangeait mais je devais tout simplement l'avouer, j'avais peur, très peur, ma conscience me hurlait de nettoyer cet affront fait à mon père mais mon corps refusait. Ainsi je restais là à le regarder faire, le regard vide, finalement il se saisit du katana de mon père ce qui me fit à peine réagir, il revint vers moi avec cette expression désabusée. Bien que les larmes aux yeux j'avais pris une expression haineuse. Pour qui il se prenait ? J'étais hors de moi.

- Allons.. Retire-moi cette expression, je vais te le rendre ce katana, en souvenir de ton père.


J'allais prendre la parole pour l'insulter mais dans un geste vif il vint planter l'arme près de mon flanc droit m'arrachant un cri de douleur. Il avait visé un endroit où il n'y avait pas d'organes vitaux mais ça restait douloureux.

- Je te souhaite une agréable et douloureuse mort, petite.


Il me laissa là, comme si de rien était. Le calme était revenu, il n'y avait plus personne, quand à moi je retenais la lame du katana d'une main venant ensanglanter cette dernière tandis que de l'autre j'appuyais à proximité de l'endroit de la plaie. Dans un gargantuesque effort je parvins à retirer la lame, elle n'était pas spécialement très enfoncée, après tout elle aurait touché mes organes sinon mais ça suffisait à me faire affreusement souffrir. Finalement mes yeux se fermèrent, ma main glissa lentement sur mon flanc droit tandis que je sombrais dans un profond sommeil, j'avais froid, j'avais mal.

A mon réveil j'étais dans ma chambre comme si de rien était, mon ventre bandé me rappelait que cette catastrophe avait bien eut lieu. Les mots ne voulaient sortir de ma bouche, je ne voulais plus bouger et une haine nouvelle naissait en moi. Il fallait éradiquer ces monstres, la vie avec eux était impossible. Les humains étaient composaient majoritairement ce monde et pourtant j'avais l'impression que nous étions les esclaves de ces monstres, ils ne partageaient rien, détruisaient seulement. Il m'était impossible de respirer le même air qu'eux sans être oppressée, cela devait cesser. Ils nous étaient inférieurs, certains avaient notre apparence quasiment et cela me dégoutait. Les semaines suivantes j'étais extrêmement déprimée alors je n'ai pas grand chose d'intéressant à vous raconter là-dessus, quand aux années suivantes j'avais pour seul objectif de tuer le plus de ces créatures dans un futur proche et pour cela je comptais m'entraîner durement. Entre temps j'avais acquis un familier, un élémentaire de feu ainsi que le katana de mon père que j'avais gardé et fait renforcé par les meilleurs forgerons de la ville afin qu'il résiste à de grandes chaleurs sans fondre. Arriva alors la deuxième période de ma vie, plongée dans les combats j'en avais oublié ma mère et mes amis, je m'entraînais avec un maître d'armes de la ville. J'avais maintenant 16 ans et je m'étais clairement endurcie, mon familier était devenu mon seul compagnon et j'étais très complice à lui, c'était la seule créature surnaturelle que je tolérais.

Ce jour-là je me baladais dans la forêt bordant la ville, elle me rappelait beaucoup de souvenirs mais avec le temps j'avais appris à ne pas m'en soucier. Sur mes gardes je savais que de nombreux monstres avaient tendance à apparaître ici. Tenant mon katana dans une main je me baladais si on pouvait dire lorsque tout à coup, venue des branches de l'arbre au-dessus de moi, une fille ayant environ mon âge surgit. Elle avait elle aussi un katana avec lequel elle m'attaqua, elle n'avait pas été très discrète car je l'avais entendue venir et ainsi j'avais eu le temps de préparer ma garde, venant placer mon katana au-dessus de ma tête afin de la stopper. Des yeux rouges et une chevelure noire de jais, elle avait tout d'un démon avec son expression contenant un soupçon de folie. La colère montait en moi, cela faisait longtemps que je n'avais pas été confrontée à un démon et je ne comptais pas retenir mes coups face à elle, je comptais même lui faire payer pour toute son espèce. Le combat s'éternisait, elle semblait aisément parer chacun de mes coups de manière presque insultante.

- Quelle force ! Tu frappes avec la même ardeur qu'un démon. Mais d'où te vient donc cette haine qui t'alimente ?


Un sourire constant sur son visage qui me donnait envie de la tuer ici, sur le champ. Je ne manquais pas d'en remettre une couche, donnant tout ce que j'avais dans mes coups mais rien à faire... J'étais faible malgré tous mes entraînements. Alors que j'avais tenté de lui asséner un coup bourrin elle me fit un croche-pied pour me faire tomber, plaçant la pointe de sa lame sous mon menton, toujours amusée. De tout notre combat elle n'avait jamais été mise en difficulté et elle n'avait même quasiment jamais attaqué.

- On va remettre ça ! Reviens demain si cette défaite ne t'a pas trop déprimée.


J'étais curieuse et surprise. Comment était-il possible que je sois toujours en vie ? Comment pouvait-elle parler ainsi, elle était démon, elle était méchante, elle était ma pire ennemie. Et pourtant j'avais été épargnée, cela ne m'empêchait pas de vouloir la tuer, elle n'était pas pardonnée, je ne voulais pas non plus la remercier mais je lui étais en quelques sortes reconnaissante de ne pas m'avoir tuée. Après ce jour-là nous nous retrouvions quasiment tous les jours dans la forêt afin de combattre, j'apprenais de ses mouvements et m'améliorais en la regardant, en subissant un peu en fait. Au fur et à mesure je prenais du plaisir et je ressentais l'envie de la voir toujours plus afin de croiser le fer, ça n'était pas de l'amour -loin de là- mais un sentiment fort de rivalité qui me poussait à vouloir l'affronter toujours plus. Durant nos combats je ne parlais jamais, j'étais juste extrêmement concentrée et attentive à tous ses mouvements. Elle parlait pour me donner des conseils de façon moqueuse afin que ça ne passe pas pour de vrais conseils. Je me demande si on aurait pu être amies si elle n'était pas.. un démon. Une réalité qui me frappait à chaque fois que je commençais à sourire durant nos combats, je reprenais aussitôt une expression froide en me rappelant ce que ces créatures avaient fait subir à mon père et ses compagnons.

- Pourquoi tu fais tout le temps la gueule ? Bordel ce que tu peux être chiante, c'est pour ça que tu perds tout le temps.

- Ferme-la ! Vous tous! Vous n'êtes que des démons qui persécutent les humains ! Je ne te permets pas de me critiquer !

Elle se stoppa net en prenant une mine sérieuse, moi je n'en avais pas fini, je tentais de lui asséner un nouveau coup de katana qu'elle stoppa aisément venant même envoyer mon katana dans les airs durant la manoeuvre. Elle vint placer la pointe de son katana sous ma gorge avec cet air sérieux.

- Ca marche dans les deux sens. Toi, depuis le début tu essaies de me tuer tandis que moi je subis tout ça gentiment, tu as progressé depuis notre dernier combat mais tu ne penses toujours qu'à ta petite personne. Vous autres humains êtes égoïstes et complètement fermés sur le monde, vous pensez être les seuls à souffrir ? Pauvres de vous.. Pourtant vous prenez un malin plaisir à détruire la vie des autres créatures de ce monde pour montrer votre supériorité, vous ne vous contentez pas seulement de tuer, vous nous décapitez, nous étudiez comme des rats et faites ce qui vous chante car nous ne sommes pas de votre race. Alors je le redis, ça marche dans les deux sens. Si tu crois être la seule à avoir perdue des gens tu es bien naïve et égocentrique, il y a tout un monde au-delà de ton village et des espèces variées. Quand tu te seras un peu intéressée à tout ça, toi aussi, je te laisserai peut-être me critiquer.



Elle avait subitement disparu avec rapidité, quand à moi j'étais restée là, toute bête. Ses mots semblaient avoir détruit ma profonde haine brusquement et retiré cette expression froide sur mon visage, elle m'avait fait réfléchir. Elle était différente mais elle n'était sûrement pas la seule, je ne pouvais pas rester ici en sachant cela, je devais découvrir le monde comme elle me l'avait dit. Pendant plusieurs mois je m'entraînais durement tout en en apprenant plus sur toutes ces créatures, les quelques mots de cette jeune démone m'avaient changé. Désormais je voulais comprendre même si ça allait être une tâche ardue, j'avais l'impression qu'elle était la seule créature différente. J'avais fais mon choix, je comptais partir pour un grand voyage. J'allais machinalement dans la forêt avant mon départ comme dans l'espoir de la revoir mais je ne savais pas à quoi je m'attendais, cela faisait des mois et des mois que je n'étais pas venue, au point que j'avais désormais 17 ans. Mais elle était là, bien plus silencieuse qu'à l'accoutumée comme si elle savait que nous nous faisions des adieux. Je posais mon baluchon au sol avant de m'élancer vers elle pour un combat digne des plus grands. Il dura très longtemps et à la fin nous étions à égalité et essoufflée, bien sûr elle n'utilisait jamais ses pouvoirs mais j'étais tout de même heureuse de lui avoir tenu tête.

- Je.. Je pars en voyage. Je veux voir le monde, je veux voir les autres espèces. J'ai été stupide de me considérer comme le centre du monde mais je pense avoir le droit à une seconde chance.. Alors... Je.. C'est un adieu.



Je ne sais pas pourquoi j'avais tant bégayé mais j'étais émue, quand à elle elle était restée silencieuse, m'ayant juste offert un large sourire avant de disparaître. Cette fois c'était le moment, je partais donc pour une nouvelle aventure. Ainsi je quittais ma petite Necti natale en bateau pour rejoindre la ville d'Arki Al Sik et commencer mon apprentissage. Aujourd'hui cela fait désormais deux ans que je suis une sorte de nomade, de vagabonde et que j'erre à la recherche de réponses et de connaissances. Cependant je n'ai pas encore vraiment changé, si je vois des créatures trop agressives je vais me faire un plaisir de leur régler leurs comptes par la force.
Derrière l'écran, c'est qui ?

prénom ou pseudo :  Akai Fuhei
âge : 17 ans
votre disponibilité pour le rp : 5/7
Un peu plus sur vous : Par top-site et bien sûr, j'adore RP !
Votre avatar Saber Sakura - Fate Grand Order
Code de validation a trouver dans le règlement : [Validé par Kritah]
Revenir en haut Aller en bas
Akai Fuhei

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 10/02/2017

MessageSujet: Re: Akai Fuhei    Lun 13 Fév - 15:09

J'ai fini c:
Revenir en haut Aller en bas
Acatriel Nimerix
Directrice
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 18/12/2016

MessageSujet: Re: Akai Fuhei    Lun 13 Fév - 19:40

Bienvenue parmi nous et ravie de voir que nos top site ont servi !!

Pour moi c'est nickel, juste que je reconfirme, ton pouvoir, c'est bien ton familier ? ^-^

Hormis ce détail et si familier, je valide =)

_________________

"Mère de tous les vampires"
Revenir en haut Aller en bas
Akai Fuhei

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 10/02/2017

MessageSujet: Re: Akai Fuhei    Lun 13 Fév - 20:56

Ah oui, désolé ! xD C'est bien mon familier
C'est vrai que ça portait à confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn'Ji

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 22/12/2016
Localisation : Académie Kritah

MessageSujet: Re: Akai Fuhei    Lun 13 Fév - 21:27

    Encore une fois bienvenue et au plaisir de rp ensemble un de ces jours!
Revenir en haut Aller en bas
Acatriel Nimerix
Directrice
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 18/12/2016

MessageSujet: Re: Akai Fuhei    Mar 14 Fév - 8:41

Considère quela deuxième validation est acquise vu que l'un des autres membres de la modération est la, chez moi. Faudra juste qu'il se connecte. On te déplacera dans ton groupe n.n

Enjoy rp.

_________________

"Mère de tous les vampires"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akai Fuhei    

Revenir en haut Aller en bas
 
Akai Fuhei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALPHILISTE :: Présentation :: Fiche de présentation-
Sauter vers: