ALPHILISTE

Univers Rp Médiéval Fantastique, Bienvenue Nouvelle âme ~
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sigfrid Thoriän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sigfrid Thoriän
Modérateur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/12/2016
Localisation : En vadrouille

MessageSujet: Sigfrid Thoriän   Mar 20 Déc - 19:57




     

     
Sigfrid Thoriän
Qui suis-je ?

nom prénom Sigfrid Thoriän ou Lord of War pour les intimes (c’est-à-dire personne en réalité, je m’octroie ce titre)
race Démon nordique ! (ce qui me rend plus classe que les autres)
âge de votre perso 666 ans (le hasard fait bien les choses !)
orientation sexuelle Hétérosexuelle
célibataire, marié, en cours de divorce... Poursuivi par des mères anonymes portant mes enfants ?
Métier ou élève Comédien dans une troupe ambulante
Un pouvoir supplémentaire ? (a voir si autorisé par la modération) Maniement de l'air + La capacité de produire des décharges électriques de courte portée (elles peuvent servir de barrière lorsqu'elles sont modulées autour du corps, autrement, pour l'attaque, nécessité de toucher l'ennemi pour les lui infliger + condition météorologique en accord, impossibilité de créer des décharges électriques sous un grand ciel pur)

     

     


      Une description physique et mentale

   

     
5 lignes minimum pour le physique

- De longs cheveux blonds raides tirant sur un blanc pur, présentant quelques nuances argentées en fonction de la luminosité. Visage aquilin, pas de mâchoire carrée. Pommettes creusées, lèvre inférieure plus pulpeuse que sa consœur, nez grec. Teint pâle au sous-ton rose, yeux gris pouvant être très clairs selon la luminosité. Corps musclé sans être dans l’excès, qui conserve cependant une certaine souplesse et rapidité. Le bras gauche de Sig est toujours couvert quoiqu’il arrive.

5 lignes minimum pour le mental (on oublie pas les préférences, qualités, défauts, caractère et j'en passe)

- Sigfrid est l’archétype classique de ce qu’on nomme le « pervers narcissique ». Il démontre une insensibilité à la douleur psychologique, ou du moins il s’en défend par la création totalement arbitraire d’un même schéma de douleur chez autrui. Expert en la manipulation, il use pour cela du langage, d’une gestuelle qui lui sont deux atouts non pas naturels mais provenant d’un apprentissage. Animal social, il s’adapte avec aisance à de nombreux environnements puisqu’il s’applique activement dans la vie en communauté. En revanche, il est très observateur des faits et gestes de chacun, de leur façon d’être, d’interagir, ce qui lui permet d’exercer un contrôle précis sur autrui lorsqu’il le souhaite. Obsédé par l’exclusivité, toute personne qu’il manie en guise de jouet lui appartient. Voyez ça non comme une marque d’affection, simplement une démonstration de primitivité de prédateur. Il se délaisse d’une propriété lorsqu’il en détruit complètement l’identité par la manipulation mentale, le jeu n’ayant à partir de cet instant plus de sens. Est-il capable d’apprécier qui que ce soit ? Tout dépendra de votre capacité à vous jouer de lui comme il se joue de vous. L’autre, de façon générale, n’existe que parce qu’il répond à un besoin immédiat pour Sigrid.

- On apprécie (oui, ce terme ne signifie rien pour lui en revanche l’inverse n’est pas vrai) Sigfrid pour son côté décadent, son goût prononcé pour l’excès, que ce soit dans les réceptions qu’il organise, les paris fous qu’il réalise, sa propre mise en scène. Sigfrid dépense sans compter (précisément parce qu’il allie travail légal et activités douteuses), que ce soit en présents pour son « cercle social » ou en œuvres de charités. Il manie un très beau verbe lorsqu’il est en compagnie, son argumentaire en revanche se fonde davantage sur la persuasion plutôt que sur la conviction, puisqu’il n’est pas véritablement engagé dans des sujets qu’il s’approprie pour l’image. Face à un autre rhétoriqueur, il peut rapidement être mis en danger, si bien qu’il en devient agressif à la fois dans ses mots et dans ses actes. Si on le voit comme un homme distingué, il est néanmoins très porté sur le trash, le gore et l’occultisme. L’un de ses grands projets serait que l’on construise un culte à son image. Sa mégalomanie provoque une approche ambivalente chez les gens, soit on décèle en lui un homme brillant et on s’y attache, ou bien tout le contraire, elle agit comme un répulsif et on le méprise. Cependant, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous persuader de l’inverse, autrement, cela peut se conclure par une mise à mort.
     


      Une vie, Une Histoire

     
Votre histoire en 10 lignes. Vous ne savez pas quoi mettre ? Parlez donc d'ou vous venez, comment vous avez grandi ou comment vous êtes mort pour les enfants.

- [Petit warning pour prévenir du futur pavé qui attend les lecteurs]
D’aussi loin qu’il se souvienne, Sigfrid n’a connu que les routes, les habitats temporaires dont les fondations se défaisaient aussi vite que les décors du théâtre de la troupe ambulante, qu’il avait pour seule famille. Sa mère, qui se contentait autrefois de relations passagères, s’était vue confier par un accident la responsabilité d’un enfant dont elle n’avait jamais voulu. Si un élan de pitié l’avait convaincue de ne pas abandonner Sigfrid dans un caniveau, le laissant à la merci de créatures sanguinaires, elle ne lui témoignait guère d’affection, profitant au contraire pour en faire une petite main. Dès son plus jeune âge, Sigfrid se confrontait aux rouages du monde de la comédie, assistait la mise en scène, se chargeait d’habiller avec rapidité les acteurs durant les entractes, et autres tâches parfois ingrates. Son éducation demeurait, jusqu’à un certain âge, très primaire. Il ne pouvait suivre les cours que durant le temps de résidence de la troupe. Cependant, son apprentissage social se faisait plus aguerri que les autres enfants de son âge, puisqu’il côtoyait tous types de spectateurs issus de différentes classes sociales. Très vite, il se prit de passion pour l’imitation de tous les êtres qu’il croisait, recopiant avec minutie les langages et les gestuelles. Néanmoins, son absence de proximité affective devenait un lourd problème existentiel, et ce rejet constant encourageait en lui un feu de colère et de haine pour autrui. Il en vint à mépriser tous ceux qui, selon lui, n’avaient nulle raison d’exister. Il se vengeait constamment, que ce soit dans ses paroles ou dans ses actes, renversant le rapport de pouvoir entre lui et les autres membres de la troupe. Ils finirent par le craindre. Cependant Sigfrid ne s’attaquait qu’à des proies mineures, sans grand intérêt sur le long terme. Il souhaitait étendre la capacité de ses talents, et par extension, une ascension dans les classes sociales supérieures. Lorsque la troupe se produisait dans une période donnée dans une cité, il ne se décidait que très rarement à fréquenter les autres enfants, préférant s’instruire dans les différentes bibliothèques. Sa curiosité se montrait à la hauteur de sa soif de connaissances, et bien qu’il avait développé des affinités dans certains domaines bien précis, il était capable de construire un discours sur des sujets très variés. Un soir, pendant une représentation, Sigfrid s’était infiltré dans les tribunes des invités prestigieux pour leur dérober leurs biens, tandis qu’ils étaient captivés par ce qu’il se déroulait sur scène. C’était sans compter l’intervention de Sardech, une jeune garou panthère. Folle de rage, elle le fit violemment sortir de l’enceinte, prête à en découdre, mais Sigfrid, peu combatif à l’époque, parvint à la baratiner en mimant un enfant en détresse, le visage noyé par des larmes de culpabilité. Elle finit par s’en convaincre, sans pour autant se départir complètement de sa méfiance. Une discussion s’entama alors, la première dépourvue de tout intérêt pour Sigfrid. Ils conversaient comme deux amis. Néanmoins ce déboire n’avait pas échappé à sa mère et à l’ensemble de la troupe, qui virent en cet incident une occasion parfaite pour s’en débarrasser. Il n’avait ni foyer ni proches vers qui se tourner. Sardech, plus âgée que lui, se proposa de le présenter à l’ensemble de son clan. L’acceptation ne fut pas des plus simples, et malgré ses talents de rhétoriqueur, seule la force physique permettait d’asseoir son autorité. Il y vécu durant quelques années, s’était accoutumé à leur mode de vie et aux transformations de pleine lune, qui rendaient Sardech particulièrement dangereuse. C’est alors qu’un drame se produit et que l’idylle de la famille prit fin. Sigfrid et sa bande d’amis, pour fêter leur diplôme, s’étaient enivrés, détruisaient tout sur leur passage. Sardech, alarmée par un proche, s’opposait frontalement à Sig et à sa bande, ces derniers ne voulant entendre raison. Ce n’était pas la première fois qu’elle était obligée de procéder à des rappels à l’ordre, bien qu’elle détestait le faire, mais Sigfrid ayant des problèmes avec l’autorité, il n’en tenait jamais compte. Ce soir-là, il en devint même violent avec elle, pour amuser la compagnie. L’un de ses frères Serkan, un des rares ne pouvant accepter Sigfrid comme membre de son clan, fou de rage par ce qu’il voyait, l’attaqua violemment. Un furieux combat s’ensuivit alors, les interventions et supplications de Sardech restaient impuissantes. Ivre de rage, Sigfrid mit à mort Serkan, sous les yeux de sa sœur. Mais lorsqu’il reprit conscience de lui-même et qu’il comprit la gravité de ses actes, il était trop tard. Sardech, qui l’avait jusqu’ici toujours considérée comme un frère de sang, jura de se venger. Elle amorça sa vendetta en le blessant grièvement au bras gauche. Il prit la fuite.

Derrière l'écran, c'est qui ?

prénom ou pseudo : Apocalypsis (petite novice dans le monde des BJD/Pullips) / Marine
âge : 19 ans !
votre disponibilité pour le rp : Aloooors c’est très variable (la khâgne me prend beaucoup de temps), ce sera principalement en week-end/de façon plus aléatoire en soirée dans la semaine (tout dépend de mes oraux). Je risque d’être beaucoup beaucoup moins présente du 1er mars au 19 Avril, puisque je suis en période de concours :) / Je précise aussi que je fais des RP très -trop ?- longs mais il ne faut pas en avoir peur pour autant ahah
Un peu plus sur vous : J’ai connu le forum grâce à ses deux fantastiques créatrices ! Autrement de façon générale j’aime tout ce qui touche à l’Art et la nourriture. C’est important de le préciser.


Dernière édition par Sigfrid Thoriän le Mar 20 Déc - 22:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezrawen Tïehlwaldwig
Admin
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 18/12/2016
Localisation : Académie

MessageSujet: Re: Sigfrid Thoriän   Mar 20 Déc - 20:01

Bienvenue à toi mon petit bichon ~Je valide

(Yuu : j'ai tellement rit au :Poursuivi par des mères anonymes portant mes enfants ? tu m'as tuée)

_________________

"Je suis Partout" - Gardien de l'Ordre
Revenir en haut Aller en bas
Sigfrid Thoriän
Modérateur
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/12/2016
Localisation : En vadrouille

MessageSujet: Re: Sigfrid Thoriän   Mar 20 Déc - 20:03

(Marine : Il ne tient pas en place et ça vaut aussi pour ses relations alors ça lui vaut quelques problèmes XD)
Revenir en haut Aller en bas
Acatriel Nimerix
Directrice
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 18/12/2016

MessageSujet: Re: Sigfrid Thoriän   Mar 20 Déc - 20:20

Bienvenue a toi mon Sigfrid~
je valide aussi ^^

_________________

"Mère de tous les vampires"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sigfrid Thoriän   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sigfrid Thoriän
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Electrode en tungstène Thorié pour soudage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALPHILISTE :: Présentation :: Fiche de présentation :: Fiche Validée-
Sauter vers: